21
Janvier
2021
|
16:40
Europe/Amsterdam

Nous sommes YVR : Robyn Renaud, électricienne, mangeuse de livres et admiratrice de RuPaul

Robyn Renaud

0545 – Debout pile à l’heure

Robyn’s breakfast of peanut butter and jelly on toast with a cup of coffee.

Robyn n’a pas besoin d’une seconde alarme. Aussitôt que sa sonnerie de xylophone retentit à 5 h 45, elle est debout. Sa routine matinale est toujours la même. Se réveiller, lire les nouvelles, prendre une douche, manger une rôtie beurre d’arachide et confiture, et jeter un coup d’œil rapide dans le réfrigérateur pour déterminer quoi apporter pour dîner. Aujourd’hui, légumes et trempette sont au menu.

0700 – Café

Robyn holds her cup of coffee standing outside her cubicle.

Lorsqu’elle arrive à YVR, il fait encore noir. Ce qui n’est pas surprenant puisqu’il n’est que 7 h. Mais avant toute chose, elle va se chercher du café. Elle doit marcher longtemps à partir de son bureau pour se rendre à la machine. Lorsqu’elle fait le tour du bureau (en suivant les flèches unidirectionnelles imposées par le protocole lié à la COVID), elle se prend du lait dans un réfrigérateur se trouvant à proximité, salue deux collègues (Bonjour, Steve et Shirley!) et prépare finalement son café.

0930 – C’est bon. On s’arrête, on collabore et on écoute

Robyn is standing at her desk looking at a technical drawing hanging on the wall of her cubicle.

Elle passe beaucoup de temps avec ses collègues. Elle est électricienne au sein du groupe de l’entretien des installations de YVR, et la majorité du travail se fait en équipe. D’ailleurs, elle a récemment reçu un badge pour la remercier de sa collaboration bienveillante.

Un avantage de participer à la plupart de ses réunions en ligne est qu’elle peut maintenant garder tous les dessins techniques dont elle a besoin sur son bureau. Son cubicule est plus grand que la moyenne, car elle a besoin de place pour regarder les dessins techniques qui s’étendent sur quelques pieds.

Ses collègues la taquinent en disant qu’elle « aide trop les autres ». Voici une citation réelle d’un collègue (nous avons promis de ne pas révéler son identité) : Elle est la personne vers qui se tourner dans l’équipe pour réparer/installer n’importe quoi, que ce soit des fusibles grillés ou de nouvelles imprimantes. Il n’y a rien qu’elle ne peut pas faire! Elle est l’incarnation parfaite de l’esprit d’équipe à YVR.

1100 - Dodge Grand Caravan, Beep! Beep! Beep!

Robyn sits at her desk in front of her laptop.

Au moment où elle prend son carnet de notes et son ordinateur portable pour se préparer à sa prochaine réunion, elle commence à nous parler de certains aspects de sa vie qui ont changé. « C’est pourquoi la pandémie de COVID est une période si triste. Pas d’équipes sportives, qui représentent une grande partie de mon réseau social », a déclaré Robyn en soupirant. « Le sport entretient les interactions et permet de créer beaucoup de liens… et les ligues de ballon chasseur, de balle molle et de volleyball de plage dans lesquelles je joue sont toutes des ligues fondées sur la diversité sexuelle. Je ne vois pas que mon équipe, mais une grande communauté. » Robyn a espoir qu’elle pourra bientôt se remettre à la pratique de ses activités avec ses amis et les autres membres des équipes dont elle fait partie. Car, dit-elle, ce qui nous manque tous en cette période est le cri d’encouragement épique que son équipe de ballon chasseur a inventé. Son nom d’équipe? Dodge Grand Caravan. Son cri d’encouragement? BEEP! BEEP! BEEP!

Lorsque Robyn nous a parlé de ses relations ici à Vancouver, elle nous a aussi dit que toute sa famille vit en fait à Edmonton. Il y a 13 ans, Robyn a décidé de déménager à Vancouver après que son père les ait amenées, elle et sa sœur, voir le spectacle annuel des feux d’artifice Celebration of Light pendant une longue fin de semaine d’août. Coïncidence : les célébrations du week-end de la Fierté se déroulaient au même moment. Le dynamisme de la ville et l’effervescence suscitée par les activités de la Fierté dans le centre-ville sont ce qui l’a attirée vers Vancouver.

1215 – Robyn rencontre RuPaul (mais pas vraiment)

Robyn sits down in the lunch room eating her lunch of veggies and dip.

Pendant le dîner (tout en respectant la distanciation physique – au menu, comme mentionné ci-dessus : légumes avec trempette), elle nous a parlé de son émission télévisée préférée. Comme elle l’a dit plus tôt, il est difficile de rester connecté socialement pendant la pandémie de COVID, mais le seul et unique RuPaul l’a aidée à le demeurer.

La meilleure amie de Robyn vit à Edmonton et est une fan finie de RuPaul. Robyn ne le connaissait même pas avant le début de la pandémie, mais son amie a décidé que c’était un bon moment pour introduire Robyn au monde des travestis. Maintenant? Robyn et sa meilleure amie se donnent rendez-vous chaque semaine sur Facetime et consacrent maintenant tous leurs appels à regarder des épisodes de RuPaul’s Drag Race ensemble. Grandement recommandé!

1315 - Le Flash

Robyn checks on an alarm in one of the electrical substations.

Elle avait du travail sur le terrain prévu en après-midi dans la nouvelle sous-station électrique de l’agrandissement du quai D de l’aérogare. Pendant que nous nous dirigions vers le site de travail, elle a lancé : « Obtenir mon permis D/A est la meilleure décision que j’ai prise. J’en ai tellement appris plus sur l’aéroport en apprenant à conduire sur le côté piste ».

Et elle a raison. Beaucoup de formation et de tests liés à la sécurité sont obligatoires avant de pouvoir conduire du côté piste, mais cette activité l’aide à bien faire son travail et revêt quelque chose de spécial. Nous sommes arrivés à l’une des sous-stations du quai D où Robyn doit effectuer une vérification des lieux et s’assurer que tout l’EPI nécessaire se trouve au bon endroit. La vérification comprend la combinaison anti-arc. Une combinaison anti-arc ressemble beaucoup à la combinaison de protection nucléaire que porte Homer Simpson dans l’introduction de l’émission Les Simpson. La personne qui porte la combinaison risque d’avoir chaud, mais il s’agit d’une pièce d’équipement de sécurité obligatoire.

1530 - Mangeuse de livres

Robyn sits on the couch reading The Vanishing Half by Brit Bennett.

Au moment où notre visite s’achevait et où nous étions sur le chemin du retour au bureau, le quart de travail de Robyn était presque terminé. Privée des nombreuses activités qu’elle faisait après le travail, comme jouer au ballon chasseur, elle a décidé de trouver une nouvelle façon de passer le temps. Et quoi de mieux que de s’adonner à un vieux passe-temps, la lecture. En 2020, elle a lu un nombre impressionnant de 42 livres. Cela équivaut à lire environ un livre tous les 8 jours. « J’aime les biographies et les romans historiques, mais je lis pas mal de tout », a précisé Robyn. « J’aime lire, mais je n’ai habituellement pas beaucoup de temps pour le faire, car je suis pas mal active pendant la semaine. Mais la COVID m’a permis d’avoir du temps pour m’adonner à la lecture. »

Robyn vit dans le quartier ouest de Vancouver et son activité préférée consiste à marcher sur la plage à proximité et de lire lorsque la température le lui permet. Aujourd’hui, il pleut très fort. Au lieu d’aller à la plage, elle va donc opter pour le confort de son divan.

1700 – Relaxer

Louie the cat sitting on the bookshelf in front of Robyn’s large collection of books.

Une fois à la maison, Robyn s’est blottie sur le canapé avec son chat Louie et sa conjointe Cyntia, et elle nous a dit que notre journée en sa compagnie était terminée. Elle a déclaré : « Je me suis rendu compte aujourd’hui que je suis nulle pour prendre des photos de moi et que je ne serai jamais une influenceuse! » Nous n’étions pas d’accord. Mais elle a tenu à nous dire une chose ou deux.

  1. Elle a fait cinq suggestions de lecture, celles qui figurent au début de sa liste :
    • Un bref instant de splendeur, par Ocean Truong
    • My Lovely Wife in the Psych Ward, par Mark Lukach
    • Unfollow, par Megan Phelps-Roper
    • Finding Gobi, par Dion Leonard
    • Le chant du rossignol, par Kristin Hannah

  2. Si vous l’apercevez à l’aéroport, criez « Dodge Grand Caravan ». Vous pouvez être certain qu’elle vous répondra « Beep! ». Beep! Beep!