15
Avril
2021
|
10:13
Europe/Amsterdam

Nous sommes YVR : Dan Michaud, Directeur délégué responsable de service, Sûreté et sécurité de l’aérogare, défenseur inconditionnel de son équipe et expert en français.

Dan Michaud in the operations centre

0400 - Un lève-tôt

Oui, vous avez bien lu! Dan commence sa journée à 4 h du matin. Il nous a d’abord dit, en riant : « Je ne suis pas comme Jat et Robyn, vous ne prendrez pas de photos de mon déjeuner! », faisant référence à ses deux collègues que nous avons suivis récemment. Alors, veuillez nous excuser, vous n’aurez pas de photo du déjeuner de Dan aujourd’hui.

0530 - La relève

Dan writes handover notes on a whiteboard

Dan part de Langley en voiture pour se rendre au travail, puis se rend directement au bureau des responsables de service, Sûreté et sécurité de l’aérogare (TDO, Terminal Duty Officer), pour prendre la relève de sa collègue Lindsay. Elle informe Dan des détails utiles de sa nuit de travail, alors qu’il met ses effets personnels dans son casier, insère ses écouteurs et les relie à sa radio, ce qui lui permettra de rester en communication avec le centre des opérations d’YVR.

Grâce à son expérience de travail comme gestionnaire du Service en vol, Dan a passé beaucoup de temps dans les aéroports, ce qui fait qu’il est qualifié comme pas deux pour ce poste. Mais même là, Dan avoue qu’il ne s’est pas senti à l’aise dans son travail durant les 2 ou 3 premières années. « Il y a des vétérans qui occupent ce poste qui, encore aujourd’hui, voient des choses qu’ils n’avaient jamais eu l’occasion de voir, alors qu’ils font ce travail depuis si longtemps! »

Le saviez-vous? L’expérience de travail total de l’équipe au bureau des responsables de service, Sûreté et sécurité de l’aérogare est de 152.71 années ou en moyenne 19 ans entre 8 personnes.

0730 - S’attendre à l’inattendu

Chaque jour, au centre des opérations, il y a une réunion d’information avec l’ensemble des partenaires qui aident à ce que la journée à l’aéroport se déroule normalement. Grâce à cette réunion, Dan sait à quoi s’attendre pour la journée, mais il est impossible de réellement savoir à quoi s’attendre à YVR.

« C’est la raison pour laquelle j’aime ce travail. J’aime cet environnement, j’aime l’inattendu. Tous les jours sont censés être semblables, mais je suis réellement ici pour l’inattendu », indique Dan avec son accent français. Ai-je mentionné que Dan parle couramment l’anglais et le français? C’est un atout précieux pour YVR, car nous sommes un établissement bilingue.

0950 – Sur le toit

Dan sitting at his desk in the TDO office

Les TDO font partie du processus de répartition du personnel à l’aéroport. « Notre niveau de formation est très élevé, ce qui fait que nous devons être prêts en tout temps, car si quelque chose va de travers, nous devons savoir quoi faire », affirme Dan. Il explique que son travail touche à tout, de la gestion des incidents en cas d’urgence aux premiers soins, en passant par les enquêtes.

Et cette formation se fait sentir. Le centre des opérations communique avec Dan par radio et l’informe qu’une personne a entendu, contre toute attente, des gens sur le toit de l’aéroport. Dan devient soudainement imprégné du sens des responsabilités. Il regarde le calendrier des opérations quotidiennes afin de vérifier si des travaux sont prévus, puis il appelle nos équipes de maintenance et d’ingénierie pour confirmer que les travaux ont été approuvés, et il se trouve que tout a été fait selon les règles. Tout le monde trouve le repos, sauf les personnes sur le toit.

1300 - En français, s’il vous plaît

Nous sommes en début d’après-midi et nous suivons Dan lors d’une autre de ses marches dans l’aérogare. Lors d’une journée normale, Dan fait environ 20 000 pas, soit l’équivalent de 16 kilomètres. Voilà la raison pour laquelle les TDO sont les yeux et les oreilles de l’aéroport. Ils prennent le temps de traverser l’aéroport, tout au long de leur quart de travail, pour s’assurer que tout se déroule normalement.

Lors de cette marche, nous n’avons vu que quelques passagers, ainsi que peu de vols décoller. Au même moment en 2019, nous aurions vu des dizaines de milliers de passagers prendre leurs vols et revenir à la maison ou visiter Vancouver, et plusieurs d’entre eux auraient eu besoin de l’aide de Dan. Il profite également de ces marches pour aider l’aéroport à faire la vérification de l’affichage dans l’aéroport, pour s’assurer que tout est en français et en anglais. Si ce n’est pas le cas, il avise l’équipe quant aux modifications à apporter.

Le saviez-vous? Dan est un mordu de films français et internationaux. Si vous voulez des recommandations, il est votre homme.

1420 - La Bike Squad (ambulanciers à vélo)

Dan standing in the International Departures Terminal post-security with the bike squad

Nous nous sommes rendus à l’aérogare des départs internationaux, après le contrôle de sécurité, et il faut se le dire… c’est tranquille. Heureusement, nous avons croisé des amis de Dan, la Bike Squad (des ambulanciers qui parcourent l’aéroport à vélo). Il s’agit du moyen le plus rapide de se déplacer, et comme ils sont souvent à vélo près de l’aéroport, Dan les connaît bien. Ils nous ont demandé si nous voulions avoir une meilleure image de Dan, et nous n’avions d’autres choix d’accepter, même si l’image de Dan parle déjà d’elle-même. Un indice? Le retour de boomerang de la Bike Squad.

Lors de l’un des quarts de travail les plus occupés de Dan, l’équipe à vélo et lui ont répondu à 17 appels médicaux. « Nous répondons à toutes les urgences, et je crois pouvoir dire que les TDO sont les premiers arrivés sur place, 80 % du temps », affirme Dan.

1600 - La vérité sur Dan

Il est rare que l’équipe de TDO ait le temps de s’asseoir pour prendre une pause. Lors des journées les plus occupées, vous devriez leur demander ce qu’ils ont dans leurs poches. Il s’agit souvent d’amandes ou d’une petite collation qu’ils peuvent manger sur le pouce. Mais aujourd’hui, nous avons pu prendre une pause. Dan s’assoie avec Stacey, sa partenaire pour la journée, et c’est à ce moment qu’elle en a profité pour nous dire la vérité au sujet de Dan.

« Dan prend toujours soin de bien nous défendre, affirme Stacey. Honnêtement, il milite toujours pour notre bien et il a un très bon esprit d’équipe. Au cours de cette pandémie, il a pris en main notre sécurité et tout le reste. Il est génial et nous l’apprécions tellement. »

1645 - Le travail le plus génial possible

Dan and his son

Un grand avion fait son départ alors nous marchons à travers le terminal une dernière fois. Dan veut s’assurer que tout le monde respecte nos règlements de sécurité àvosSOINS incluant la distanciation sociale et le port du masque dans l’aérogare. Dan est si passionné de son travail, il nous a raconté les raisons pour lesquelles il aime son travail toute la journée. « C’est le travail le plus génial possible ! Dites-le à personne ! »

Nous savions combien il aime son travail et nous voulions savoir plus à propos de ce qu’il fait quand il n’est pas à YVR. Dan adore être dans la nature (une chance qu’on est gâté en Colombie-Britannique) et voyager (son pays préféré à visiter est le Costa Rica). Mais plus que tout, Dan nous dit que quand il a des journées de congé, il partage son amour de la photographie avec son fils.

1715 - Ça devient sérieux

C’est au tour de Dan de passer le relais, après un quart de 12 heures. Il ira chez lui pour souper, et pour passer du temps avec sa femme et son fils adolescent, et il reviendra demain à 17 h 30 pour son quart de nuit.

Alors que nous marchons dans le terminal pour revenir au bureau des TDO, Dan devient plus sérieux. « Je me suis bien amusé aujourd’hui, mais je voulais participer à Nous sommes YVR pour montrer ce que ce groupe fait, et pas uniquement moi. Je préfère montrer ce que nous faisons, spécialement en temps de pandémie, et de quelle façon nous avons maintenu l’aérogare opérationnelle. Nous n’arrêtons jamais. Nous sommes un groupe très résilient et nous pouvons traverser tout cela, et vous savez que c’est la raison pour laquelle je fais ce travail. »

Stacey avait raison. Il a l’esprit d’équipe dans le sang. Et nous sommes extrêmement chanceux d’avoir Dan au sein de notre équipe d’YVR.