29
Mars
2023
|
08:48
Europe/Amsterdam

YVR et le syndicat ratifient un nouvel accord de quatre ans, le premier du genre

Aujourd’hui, l’Autorité aéroportuaire de Vancouver et l’Alliance de la fonction publique du Canada (AFPC) ont annoncé que les membres de la section locale 20221 ont ratifié une nouvelle convention collective de quatre ans. L’accord est en vigueur de janvier 2023 à décembre 2026.

Un certain nombre de dispositions de la nouvelle convention collective d’YVR en font la première du genre au Canada. Ces dispositions comprennent une harmonisation de la protection traditionnelle des emplois fondée sur l’ancienneté avec la réconciliation tout en garantissant que les employés de la communauté autochtone de Musqueam seront maintenus dans le cadre de l’Accord sur la durabilité et l’amitié entre la nation Musqueam et YVR. Cette même disposition réduit également les préjudices subis par les membres d’autres groupes de travailleurs désignés, tels que les femmes, les peuples autochtones, les personnes handicapées et les membres des minorités visibles.

L’accord récompense également les employés de première ligne qui ont travaillé pendant la pandémie en leur apportant un soutien financier important, qui comprend des augmentations des prestations de santé complémentaires, telles qu’un compte de dépenses de santé et des dispositions relatives à la santé mentale, des améliorations aux dispositions relatives aux congés, telles que les vacances, et des augmentations salariales générales équitables qui s’appliqueront en tenant compte de la moyenne de l’indice des prix à la consommation.

Ces augmentations sont conformes à la certification de l’Administration aéroportuaire en tant qu’Employeur offrant un salaire décent (Living Wage Employer) - une désignation qui garantit que tous ses employés sont payés au moins au niveau du salaire décent spécifié en Colombie-Britannique.

« Cet accord négocié est le résultat d’une négociation moderne et collaborative entre les deux parties », a déclaré Tamara Vrooman, présidente et chef de la direction de l’Administration aéroportuaire de Vancouver. « La ratification de cet accord est une étape positive pour nos employés et un exemple des avantages de négociations progressives et de bonne foi. Nous remercions l’Alliance de la fonction publique du Canada et la direction de notre syndicat d’avoir travaillé avec nous tout au long du processus. »

« Je suis très fier de notre équipe de négociation et de la conclusion d’une entente de principe avec l’employeur sans qu’il soit nécessaire de recourir à un conflit de travail », a déclaré Devin Glass, président de la section locale 20221 de l’AFPC. « C’est un témoignage de la relation de confiance et de collaboration entre la section locale et l’employeur qui nous a permis de bâtir sur d’excellentes bases et de continuer à apporter des améliorations à l’entente pour nos membres. »

Un élément fondamental du processus de négociation était l’objectif commun de créer un accord avec un langage simplifié qui répondait aux besoins les plus significatifs des employés et soutenait l’orientation stratégique d’YVR. Ce processus de collaboration s’est conclu de manière efficace, en éliminant tout risque d’interruption de travail.

L’Administration aéroportuaire exploite l’aéroport international de Vancouver (YVR) au service de la collectivité et de l’économie qui la soutient. La section locale 20221 de l’AFPC représente 500 employés de l’Administration aéroportuaire.