28
Avril
2021
|
09:39
Europe/Amsterdam

Jour de deuil

Veuillez noter que par respect pour la vie privée des personnes dont il est question dans cette pensée et celle de leur famille, nous avons changé leurs noms.

Au cours de la dernière année, 151 travailleurs en Colombie-Britannique ont perdu la vie à la suite de maladies ou de blessures professionnelles. Au Canada, le 28 avril a été désigné comme Jour de deuil. À YVR, la sécurité est notre priorité et c’est pourquoi nous croyons qu’il est important de se remémorer ceux qui ont perdu la vie au travail et de réitérer notre engagement à offrir des environnements de travail sains et sécuritaires.

Cette année, à YVR, au lieu de faire une cérémonie, nous avons parlé à John Lenahan, directeur de l’ingénierie de l’administration aéroportuaire de Vancouver. Après des années à travailler à YVR, John a géré des centaines de projets, mais un projet en particulier, survenu le 6 septembre 2001, a changé sa façon de voir la sécurité au travail. John nous a raconté l’histoire de Matthew, un jeune homme qui a perdu la vie il y a 20 ans en travaillant près de l’aéroport, sur un projet mené par plusieurs autorités : un projet d’amélioration de l’accès à l’aéroport, reliant l’autoroute 99 et l’aéroport à Bridgeport, et la route No. 3 à Richmond.

Au moment de l’accident, Matt en était qu’à son troisième mois de stage et il n’avait que 20 ans. Il avait encore toute sa vie devant lui. Si Matt était vivant aujourd’hui, il célébrerait cette année son 40e anniversaire.

« Ça me hante encore, et de plusieurs façons. Deux fois par année, je pense à lui : le 6 septembre (le jour de l’accident) et lors du Jour de deuil. À l’époque, mes fils aînés avaient 21 et 23 ans et mon autre fils avait 17 ans. Matt était dans le même groupe d’âge, et de voir que sa vie lui a été enlevée si rapidement, en un clin d’œil et sans bonne raison, a été un coup dur. » Le 6 septembre de chaque année, John envoie un rappel à son équipe pour leur dire : « Restez à l’affût et assurez-vous que nous rentrions tous à la maison après le travail ».

Matt faisait partie de l’équipe au sol. Il marchait le long de la fraiseuse et était responsable d’ajuster la profondeur de la machine alors que l’opérateur la conduisait. Ils venaient tout juste de finir une phase et ils faisaient marche arrière pour se préparer à la phase finale. Matt se tenait entre la machine et une voie de circulation active délimitée par des délinéateurs. On suppose que Matt aurait simplement tourné le dos à la machine pour replacer les délinéateurs, mais c’est à ce moment-là que la fraiseuse a changé de direction, frappant ainsi Matt et le tuant instantanément.

Après avoir été mis au courant de l’accident par un responsable de la sécurité, et en tant que gestionnaire de projet à YVR, John a répondu à l’appel et s’est rendu sur le chantier. C’était horrible d’être sur les lieux et c’était difficile à accepter tant sur les plans personnel que professionnel. John a décrit la situation comme complètement inattendue. « Le projet avait jusque-là une fiche de sécurité impeccable », affirme-t-il.

Alors que nous nous remémorons Matt et tous ceux ayant perdu la vie au travail, nous pensons également aux protocoles aujourd’hui en place, lesquels ont évolué au fil des années. « Il y a 20 ans, plusieurs jeunes se sont joints à la main-d’œuvre et on supposait qu’ils apprendraient [les protocoles de sécurité] au travail, déplore John. Aujourd’hui, la sécurité est mieux comprise. Il y a plus de programmes de formation et de protocoles de sécurité solides. » En tant que gestionnaire de projet, John s’est toujours assuré que les protocoles soient respectés, et il surveille tout le monde, spécialement les jeunes travailleurs.

Nous partageons cette histoire comme un dur rappel de l’importance de toujours garder en tête la sécurité à YVR. Nous sommes reconnaissants des efforts de notre équipe de santé et de sécurité et de nos employés, entrepreneurs et partenaires commerciaux qui prennent en compte la sécurité dans chaque aspect de leur travail grâce aux formations, aux réunions, aux protocoles et aux mécanismes de signalement en matière de sécurité. En ce Jour de deuil, souvenons-nous que la sécurité est toujours notre priorité.